Inauguration de l'exposition 2015

2015-4 juin-La Fontaine St-Martin-32.jpeg
2015-4 juin-La Fontaine St-Martin-20.jpeg
2015-4 juin-La Fontaine St-Martin-24.jpeg
2015-4 juin-La Fontaine St-Martin-10.jpeg
2015-4 juin-La Fontaine St-Martin-30.jpeg

 

Bertrand Séchet, chef du service patrimoine au CG72 en pleine explication

 

Annick Le goff Guilleux, historienne,  initie la presse aux subtilités du XVIIIe

 

Michel Fillon nous conte la découverte du manuscrit de Louis Simon

 

Les voyageurs discutent avec l'aubergiste du menu du soir après un voyage fatigant et long

 

Auprès de mon arbre ...

2015-4 juin-La Fontaine St-Martin-27.jpeg

 

F. Boussard, président de la ComCOm

photos SG et MM

2015-4 juin-La Fontaine St-Martin-2.jpeg
2015-4 juin-La Fontaine St-Martin-3.jpeg
Des bénévoles à l'oeuvre

Jeudi 4 juin 2015, inauguration de l'exposition : La Route Royale Le Mans -La Flèche

Louis Simon écrit dans ses mémoires :

"J'ai vu aligner la grande route du Mans a la fleche a travers les champs les prés et les landes..."

Ainsi est née l'idée de cette exposition s'inscrivant dans la biennale du Conseil Général intitulée : " l'invitation au voyage ".

Une équipe de bénévoles mêlant historienne ( Annick Le Goff Guilleux) et de nombreuses mains ( maquettiste, costumière, spécialistes de bricolage et d'antiquités  °) a mis en place cette très réussie exposition visible à la maison de Louis Simon jusqu'au 30 septembre, sans oublier les volontaires  qui entretiennent le jardin et les pelouses de la maison.
Une telle exposition met en valeur, outre la maison elle-même, la mémoire de Louis Simon, cet étaminier qui, à la fin de sa vie, s'en remémora toutes les arcanes et notamment son aventure avec Anne Chapeau devenue sa femme, offrant ainsi aux historiens un aperçu précis, inédit et rare de la vie villageoise au temps des Lumières (la réédition de ses mémoires sera effective et disponible au public fin novembre 2015) mais aussi l'oeuvre et l'esprit d'Anne Fillon qui en fit sa thèse d'histoire moderne, oeuvre due à la rencontre  de son mari et d'un de ses clients qui lui transmit le manuscrit en lequel Anne Fillon sut discerner tout l'intérêt de ce texte. Cette maison est imprégnée de ces deux esprits. 

Louis Simon pouvait-il se douter de l'intérêt porté à son histoire ? Nul ne le sait mais lorsque l'on écrit son histoire, n'a t'on pas envie qu'elle soit lue et transmise à ses descendants ? La rencontre épistolaire de  Louis et Anne  à plus de deux cents ans d'écart a de quoi nous interpeller.
Anne Fillon a saisi l'esprit de ce texte et en créant l'association des Amis de Louis Simon, a permis à tous d'en prendre connaissance et d'en ressentir l'essence.
L'association s'est donnée la tâche de continuer, de mettre en valeur et de faire connaître son oeuvre.


°   Babette Avril, Lyne Fernandez, Michèle Baudrier, Renée Bons, Richard Flamand, Inès Durand-Gasselin, m et mme Parigot, Nicole Perdreau, Gérard Bertinet d'autres encore : à tous merci !


 

Poursuivre cette visite avec 
L'exposition permanente
ce site a été créé sur www.quomodo.com